J'ai eu une enfance sans histoires. Enfin, si on veut, façon de dire.

Comme la famille de ma mère n'a pas accepté son union avec mon père, ce dernier lui a interdit d'utiliser sa langue maternelle.

Ne pouvant plus parler le basque, elle ne pouvait plus raconter. Coupée de sa culture, elle ne pouvait plus me la transmettre et elle ne connaissait pas celle des français.

Donc,...pas d'histoires.

- Est ce pour cela que je conte et que je conte principalement la montagne, les loups, les ours et les colporteurs ?
-
Est ce pour cela que ma préférence va aux contes populaires, ancestraux -ancêtres ?

Est ce pour cela que je vis pour défendre la différence, le droit à s'exprimer, l'échange entre cultures, et que je veux remettre l'homme au centre de du monde ?
Drôle d'histoire...........

 

L'homme doit être la finalité de tout développement.

Èbénézer Njoh-Mouelle

Tous droits réservés