CE spectacle N'eSt plus represente

« Elmer » est un conte initiatique racontant l'histoire d'un saxophone rejeté par les siens à cause de sa différence et qui va vivre des épreuves, se faire des amis, rencontrer un sage et, pour finir, trouver l'amour. Un conte de tolérance pour s'accepter, s'aimer, dans un monde de plus en plus normalisé où il est parfois difficile de trouver sa place.

Pour vivre ensemble, libres, heureux, dans l'écoute et le partage de nos expériences, de nos faiblesses et de nos forces.

 

Un sujet d'actualité qu'il n'a peut être jamais été aussi important de traiter qu'aujourd'hui, face aux violences quotidiennes dues le plus souvent à la peur de cette inconnue qu'est la différence.

Il est temps de revenir au départ de notre histoire commune, nous sommes tous des HOMMES, qu'importe le reste !

L'originalité du projet vient du fait que les saxophones sont les personnages de l'histoire et non pas uniquement les supports de celle-ci. Ici la musique exprime les sentiments des saxophones.

Du sopranino au baryton, ce sont 7 saxophones qui apparaissent sur scène.

Dans un décor sobre jouant avec la lumière, les ombres chinoises, la voix de la conteuse alterne et s'entremêle régulièrement avec celles des instruments.

Ce spectacle se veut à la fois enrichissant et distrayant.

Il s'adresse principalement aux enfants de 5 à 12 ans.
En fait, le retour du public montre que ce spectacle touche une population beaucoup plus large.

Je suis conteuse professionnelle et professeur de théâtre. J'ai écrit ce texte parce que je ressens une urgence, en moi, à défendre certaines idées.

J'ai à cur de porter « Elmer le saxophone» aussi longtemps et aussi loin que possible.

Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire .

 

           
Photos Amandine Crochet        

Regarder et écouter des extraits d'Elmer le saxo : LIEN YOUTUBE

 

Extrait 1   Extrait 2  

Il est essentiel d'avoir une perception claire de sa différence pour pouvoir ensuite se réunir harmonieusement avec son partenaire.  

Sobonfu Somé

Tous droits réservés